Travaux : la cuisine aménagée

Publié le par Manu et Carole

Il fallait bien qu'on finisse par avoir une vraie cuisine ! Manu ne supportait plus de voir cet horrible evier en inox toujours rempli de gouttes d'eau !

20120316 0120120316 02

Pour  commencer nous avons profité que nos voisins déménagent pour leur racheter quelques uns de leur meubles de cuisine Ikea. Le coffrage reste le même pour tous les modèles, c'est juste les façades qui changent. Les façades de nos voisins étaient gris foncé. 

Nous avions condamné une des portes avec le frigo et nous utilisions celle qui donnait au pied de l'escalier.

Là ça change, on ré ouvre  la porte condamnée  et on récupère ainsi de la lumière dans le hall d'entrée de l'appart. L'arrivée prochaine  du nouvel escalier  va définitivement condamner l'autre porte en la murant. On gagne donc  une cuisine toute en longueur.

Ensuite il a fallu rafraichir un peu les peintures de la cuisine (blanc d'un côté et mauve de l'autre (en souvenir de mon ancienne cuisine de Cannes) et c'est moi qui m'y suis collée pendant 2 jours.

20120331 7620120331 77

 Ensuite nous avons fait venir un cuisiniste qui s'est chargé en 2 jours de nous installer la cuisine avec une partie des meubles de nos voisins et une partie des meubles Ikea que nous avions déjà. Il nous a installé l'évier, le plan de cuisson induction,  four et ajouté des prises électriques, travail que nous ne sous sentions pas de faire nous même.

 L'évier en inox a été vite démonté et stocké un moment dans le salon avant de partir vite fait chez Demeter ! Bon débarras !

20120404 8720120404 92

 

Une fois le travail fini, Manu s'est chargé de remplacer les façades grises contre des blanches et de poser des nouvelles poignés. C'est très réussi et sans rien casser !

 

20120404 9320120422 08

 

Il reste un petit travail à effectuer plus tard : récupérer l'espace qui sera laissé par le nouvel escalier côté cuisine pour ajouter un peu de rangement dessous.

 

Publié dans Travaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article